Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


Vincennes, le 19 janvier 2014: Prix de Cornulier - Groupe I

Publié par statotrot sur 18 Janvier 2014, 21:07pm

Catégories : #Les Groupes 1

Prix de Cornulier 2014

 

 

Dimanche 19 janvier à 15h20 – Vincennes
 
PRIX DE CORNULIER
UET – Groupe I – Course internationale
 
700.000 – monté – 2.700 mètres
315.000, 175.000, 98.000, 56.000, 35.000, 14.000, 7.000
Pour 4 a 10 ans ayant gagné au moins 180.000
Corde à gauche, piste en cendrée
 
CA PROMET !

 


 Nous y sommes ! Le temps fort du meeting pour les chevaux d’âge sous la selle se déroulera ce dimanche. Le prix de Cornulier, se déroulera ce dimanche sur la distance de 2.700 mètres. Comme tous les groupes 1 la course promet d’être disputée et les surprises ne sont pas à exclure tant les jockeys seront motivés et galvanisés par l’enjeu. Salsa Beji, lauréate de l’édition 2012 sera présente pour remettre son titre en jeu, mais comme l’an dernier l’opposition sera de taille !

 

2700mGPVincennes

Les 20 concurrents de ce prix de Cornulier 2014 s'élanceront sur la distance reine des 2700 m de la grande piste de Vincennes.

 

jumelles cornulier

 N°1 : SEPT MERVEILES (écurie Jaminska) – F.8 – Da 2a Dm 9a 4a – 392.230 €
On ne peut pas dire que cette fille de Kaisy Dream soit une référence sous la selle ! Disqualifié à 4 reprises l’an dernier dans la discipline, elle n’a pu s’y mettre en valeur que lors de sa deuxième place du prix de l’Ile de France sur plus court. Spécialiste des parcours de vitesse ou elle à de vraies références, elle n’aura ici qu’une chance d’outsider.
 
N°2 : SOLIDE DU JAYLE (écurie D.Punière) – M.8 – Dm Da 1a Da 3a – 396.550 €
Ce concurrent âgé de 8 ans, récemment acquis par l’écurie Punière vient de se montrer fautif à Vincennes alors qu’il s’envolait vers la victoire. C’était dans un prix de série bien composé, mais tout de même assez loin du niveau du jour. Il ne possède pas suffisamment de références au plus haut niveau pour prétendre au podium. On l’écarte.
 
N°3 : QUAID SELECT (écurie du Fruitier) – M.10 – 6a 7m Da 0a Da – 470.820 €
Il y a bien longtemps que l’on a pas vu Quaid Select se mettre en valeur, et ce n’est pas ses quelques places intéressantes accrochées en 2012 qui suffiront à nous convaincre. Tâche quasiment impossible.
 
N°4 : TOUPIE DE LA BAIE (écurie de la Sensée) – F.7 – 1m 5a 2m 3m 7m – 474.010 €
Cette fille de l’As de Viretaute vient de s’imposer dans l’important prix Yvonnick Bodin disputé sur 2.700 mètres. Auparavant, elle s’est mise en avant tout au long de l’année 2013 par de très bonnes places. Apparemment un peu plus à l’aise sur les courtes distances, elle peut toutefois se hisser en fin de combinaison si les circonstances s’y prêtent.
 
N°5 : DEUXIEME PICSOUS (écurie Suede) – M.7 – 2m 2a 5m 1a 1a – 488.960 €
Ce concurrent suédois a découvert la discipline cet hiver. 5e du prix Reynolds fin octobre et 2e du prix Auguste François en décembre -2 parcours de vitesse-, il semble s’être bien adapté à la selle, sur sa classe, il peut viser une place, mais difficile de vraiment le juger sur 2.700 mètres face à l’élite. 
 
N°6 : RACING RAI NBOW (écurie de Chesné) – M.9 – 0a 9a Qa 0a Da – 501.750 €
Le lauréat du prix des Ducs de Normandie 2011 a bien vieilli ! Complètement barré à chacune de ses sorties en 2013, il a même du gouter aux épreuves de requalification cet hiver. Le miracle ne devrait pas avoir lieu…
 
 
N°7 : SESAME GEDE (écurie Lyonnaise) – M.8 – 3a 2a 3m 2m 3a – 512.440 €
Le lauréat du GNT 2012 sait a peu près tout faire. On l’a vu briller dans les deux disciplines et sur toutes les distances, mais on ne l’a encore jamais vu à l’œuvre dans les vraies courses de sélection que sont les groupes 1. Barré par plusieurs concurrents en classe pure, il pourrait néanmoins tirer son épingle du jeu en cas de défaillances. A ne pas écarter totalement.
 
N°8 : TAXI DU MONT (écurie Saint Vincent) – M.7 – 1a 2m Da 2m 1a – 576.460 €
Jusqu’à présent, ce pensionnaire de l’écurie Saint Vincent réalise un excellent hiver. Lauréat à l’attelé sur 2.100 et 2.700 mètres, il a également signé 2 belles places sous la selle au niveau groupe 2. On se souvent également de sa saison 2012 ou il fleuretait régulièrement avec l’élite. En pleine possession de ses moyens, il mériterait d’accrocher une petite place.
 
N°9 : SALDONE DU CHANOY (écurie Blue) – F.8 – Da 8m 5a 9a 1a – 619.680 €
Cette fille d’Esotico Star avait réalisé un très bon hiver l’an dernier à l’attelé (placée du prix de paris et de Belgique), on l’avait également vue cet été s’imposer dans le prix de la Haye. Malheureusement cet hiver, la donne est différente… Jamais étincelante lors de ses 3 sorties, il lui sera difficile de rapporter un chèque dans ce lot.
 
N°10 : UZBEK DU BOCAGE (écurie Lyonnaise) – M.6 – 6m Dm 1m 2a 1m – 645.450 €
Après avoir montré sa classe au niveau groupe 2, Uzbek du Bocage a épinglé le prix des Elites (Groupe 1) à son palmarès cet automne. Désormais âgé de 6 ans, il doit maintenant faire ses preuves face aux ‘vieux’. Il en a affronté quelques-uns lors du prix du Calvados ou, prudemment monté, il s’était emparé d’une correcte 6e place. Il n’a ‘que’ 6 ans, l’avenir devant lui à ce niveau, mais peut déjà faire parler la poudre. On tente le coup.
 
N°11 : TI AMO DU TRIO (écurie Leveille) – M.7 – 0m 4m 1m 2a Dm – 685.930 €
Alternant avec brio les 2 disciplines, le premier pensionnaire de l’écurie Leveille vient pourtant d’échouer dans le prix Jules Lemonnier face à Taxi du Mont (2e) et Tintin de Roche (4e) qu’il retrouve aujourd’hui. Auparavant, lors du prix Edmond Henry sur 2.700 mètres, il s’était imposé aux dépends de ce même Tintin de Roche. Dans un bon jour, il peut espérer un podium.
 
N°12 : SPEEDY BLUE (écurie Leveille) – M.8 – Dm 7a 5a 1m 7a – 949.154 €
Bon lauréat du Prix Reynolds en tout début d’hiver, Speedy Blue vient de se montrer fautif sur les 2.175 mètres du prix Jules Lemonnier alors qu’il était à la lutte pour la 2e place. Habitué aux combats face à l’élite, il aura à cœur de se racheter de sa disqualification au départ de cette course l’an dernier… Mais peut-être un peu difficile d’envisager le podium.
.
 
N°13 : ROMANCE DU RUEL (écurie Lochin) – F.9 – 0m Qa Da 0a Dm – 950.200 €
La tâche s’annonce délicate pour cette pensionnaire de l’écurie Lochin. Elle n’a rien à trouver de bien à se mettre sous la dent depuis le… Cornulier 2013 ou elle prenait une très correcte 6e place. Il serait tout de même étonnant qu’elle réitère cette performance. On l’écarte.
 
N°14 : TINTIN DE ROCHE (écurie Remington) – M.7 – 4m 2m 2a 7a Da – 1.120.860 €
Nous n’avons pas encore beaucoup vu ce fils de Jet Fortuna cet hiver. Seulement 2 courses, mais deux bonnes courses qui se sont soldées par des places intéressantes. Ce prix de Cornulier fait certainement partie de ses objectifs et il a amplement les moyens de faire aussi bien que l’an dernier où il avait pris la 4e place.
 
N°15 : SITUTUNGA (écurie des Beautés) – F.8 – 0m 0a 7m 1m 3m – 1.165.784 €
En septembre, cette pensionnaire de l’écurie des Beautés s’imposait dans le prix Camille Lepecq sur la distance qui nous intéresse, mais depuis cet hiver les choses se sont corsées. Inexistante à l’attelage dans le prix de Bretagne, elle n’a pu mieux faire dans le Jules Lemonnier sous la selle. Même si elle était ferrée à ces occasions, cela ne suffit pas à nous convaincre. On tente l’impasse.
 
N°16 : MAIN WISE AS (écurie Lejeune & SJ) – M.8 – 9m 0m 0a 6m Da – 1.221.506 €
Encore excellent à l’attelage l’hiver dernier (3e du prix des USA, 4e du France), ce champion d’origine italienne qui a changé d’horizon à plusieurs reprises ces derniers mois vient de s’essayer sous la selle… Sans vraiment convaincre, tout en étant prudemment mené. Sa tâche s’annonce une fois de plus délicate face à de nombreux concurrents qui tenteront leur chance à fond.
 
N°17 : NESTA EFFE (écurie Italie) – M.7 – Da 2a 9a 5a 3a – 1.400.203 €
On avait vu cet excellent cheval italien sous la selle l’hiver dernier, finissant notamment 3e du prix de l’Ile de France (groupe 1). Depuis on l’a vu briller toute la saison 2013 dans sa campagne européenne. Surtout brillant sur les parcours de vitesse, il trouvera peut-être les 2.700 mètres un peu longs… Dommage !
 
N°18 : SALSA BEJI (écurie Jet) – F.8 – 7a 6a 1m 2a 5a – 1.633.797 €
Il est bien normal de retrouver la lauréate de l’épreuve de l’an dernier tenter de défendre son titre ! Ce jour-là, rappelons qu’elle s’était imposée tout en étant ferrée (rare à ce niveau pour être signalé !). Ce printemps elle s’est également imposée à l’attelage dans le prix de l’Atlantique avant d’épingler cet été le prix de Londres. Difficile de savoir où elle en est réellement puisqu’on ne l’a vu qu’une seule fois cet hiver (7e du prix de Bretagne). On la retiendra, mais plutôt pour les places cette fois.
 
N°19 : TOCCATA DU BOUFFEY (écurie Lyonnaise) – F.7 -  1a 6m 4a 1a 1a – 2.058.773 €
Battue par Salse Beji l’an dernier, Toccata du Bouffey retente sa chance cette année. Multiple lauréate de groupes 1 cette année (prix des Centaures, Finlandia Ajo, René Ballière et European Championship), la championne de l’écurie Lyonnaise n’a pas spécialement rassuré à l’occasion du prix Edmond Henry ou elle prenait seulement la 6e place. Probablement plus à l’aise sur les courtes distances… Voilà le seul défaut de sa cuirasse ! 
 
N°20 : SEVERINO (écurie Bariton) – M.8 - Da Da 2a 0a 6a – 2.158.919 €
Le plus riche du lot ! Severino, cheval de grande classe, habitué à ces joutes entre vieux briscards tente un retour sous la selle puisqu’on ne l’avait plus vu dans la discipline depuis sa 3e place du prix Louis Forcinal en 2011. A noter que cette même année il avait terminé 5e de l’épreuve qui nous intéresse, c’est donc un petit pari que tente son entraîneur. Niveau performances, tout d’abord on le sait plus à l’aise sur les courtes distances, même s’il a déjà réussi sur les 2.700 mètres, ensuite, il ne nous a guère rassuré lors de ses derniers parcours en se montrant fautif. S’il retrouve sa forme de cet été pourquoi pas. Coup de poker !
 
 synthèse cornulier

 

Comme souvent dans les groupes 1, il faudra un brin de réussite pour toucher le graal. Uzbek du Bocage (10) aura notre préférence. On lui opposera directement Tintin de Roche (14) qui ne devrait pas être loin de la vérité. En troisième position, nous retiendrons Ti Amo du Trio (11) devant Toccata du Bouffey (19) capable de réitérer sa course de l’an dernier. Pour les petites places, la liste des prétendants est longue et cela restera une affaire d’impression. Nous avons choisi Severino (20) qui retrouve la selle et Salsa Beji (18) la lauréate de l’édition 2013. Pour conclure cette sélection attention aux étrangers, et notamment Deuxieme Picsous (05) qui sera notre coup de poker.
 
Pronostic : 10 / 14 / 11 / 19 / 20 / 18 / 05

 

 historique cornulier

 

palmares cornilier

 

Ecurie Dabé

Commenter cet article