Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


Vincennes, le 06/11/2013: Prix Marcel Laurent - G II

Publié par statotrot sur 5 Novembre 2013, 20:50pm

Catégories : #Groupes

Mercredi 06 novembre 2013 à 20h00

 Hippodrome de Vincennes

 

Prix Marcel Laurent

Groupe II

 

Course européenne

Départ à l’autostart

 

120000. - attelé. - 2100 mètres.

54000, 30000, 16800, 9600, 6000, 2400, 1200.

Pour 4 a 5 ans inclus, ayant gagné au moins 54000.

 

Corde à gauche, piste en cendrée

 

La période du meeting d’hiver dans le temple du trot est à présent sur de bons rails. Et la réunion qui nous est proposée ce mercredi sur le plateau de Gravelle nous offrira un lot de huit courses dont le temps fort sera le Prix Marcel Laurent, une épreuve labellisée Groupe II, qui inaugurera les festivités du jour. Doté d’une allocation de 120 000 oros, ce prix verra s’affronter huit concurrents seulement, dont trois représentants étrangers. Mais faible quantité ne veut pas dire faible qualité ! Les chevaux présents sont des habitués des grandes joutes hippiques et le spectacle promet d’être passionnant ! Statotrot vous livre à présent son analyse de la course :

 

2100m autostart vincennes

 

C’est l’habituel parcours de vitesse sur la grande piste cendrée, avec départ à l’autostart, qui attend les neufs concurrents de cette épreuve. La spécificité de ce tracé réside dans le fait que le premier virage arrive très vite, ce qui peut se révéler handicapant pour les chevaux placés à l’extérieur (n° 8 & 9). Les chevaux à la corde ne sont guère mieux lotis car la proximité de ce premier tournant après le départ les empêche de l’aborder à pleine vitesse, contrairement aux concurrents situés au milieu qui peuvent profiter des mètres supplémentaires pour s’élancer plus vite. Il y a là un gros risque d’enfermement pour les petits numéros (1 & 2), sauf si ces derniers possèdent de grandes qualités en terme de vélocité et qu’ils soient mis entre les mains de drivers sachant ce que  « bien faire partir un cheval » veut dire

 

analyse statotrot

 

 

 

On ne présente plus la métronomique UNE PASSION (5), qui sera la concurrente à battre dans ce prix. La protégée de Cyril Rignanese a été battue à la photo pour la victoire fin septembre dans le championnat européen des 5 ans sur le parcours qui nous intéresse. Avant cela, cette spécialiste des courses de vitesse restaient sur quatre victoires consécutives, dont deux Groupe I. La jument scandinave MERMEID AS (6) n’a plus à faire ses preuves sur ce type de tracé. Présentée déferrée des quatre pieds, bien placée derrière les ailes de la voiture, drivée par l’entraîneur maison, elle a le profil qui convient pour faire bonne figure ici. Le premier pensionnaire de l’écurie Leveille, UKAISY (3), a déjà bien fait sur un parcours à peu près similaire. Pour preuve sa belle troisième place dans le Prix de l’Etoile mi septembre. Actuellement en bonne forme, elle peut se révéler un trouble-fête de choix. L’italien OBAMA GAR (2), préservé depuis le début de l’année, viendra faire son premier parcours 2013 hors de ses terres. S’il arrive à se défaire de son handicap initial du à son petit numéro, il faudra compter sur sa pointe de vitesse en fin de parcours. Son entraîneur le présente pieds nus et ne laissera à personne le soin de le mener. Autant de preuves sur les ambitions qui l’habitent au moment du départ. Le second concurrent transalpin, ORLEANS OM (7), présente un profil identique à celui de son compagnon d’écurie. Peut-être un ton en dessous de ce dernier en termes de classe pure,  on s’en méfiera malgré tout. Deuxième représentant de l’entraînement Leveille, UNTERWALD DUSSAC (8) reste sur une honorable troisième place dans le Championnat Européen des 5 ans sur le tracé du jour. Son mentor a fait appel à l’excellente main de David Comte pour l’occasion, un atout non négligeable. S’il aborde au mieux le premier tournant, il pourrait trouver un parcours de choix pouvant l’amener loin. ULYSSE DES RACQUES (4) bénéficie d’un bon numéro derrière les ailes. L’étalon de la maison Remington n’a pas beaucoup de marge dans ce lot et devra bénéficier d’un bon parcours pour s’illustrer. Son entourage semble tout de même avoir de quelques ambitions en le présentant déferré des quatre pieds. Pour finir, un mot sur le dernier concurrent de l’épreuve VAREJETA DE VIETTE (1). La pouliche de l’écurie kingmaker souffrira ici d’un triple handicap. Elle est la seule quatre ans du lot et va devoir affronter des aînés de classe. Elle est également la moins riche et condamnée à partir depuis la corde. Cette épreuve aura pour but de la préparer en vue de prochains engagements. On regardera toutefois son parcours.

 

Mon pronostic : 5 – 6 – 2 -3 - 7  

 

Bernard

Marianne Trot

 

 

 

 

Commenter cet article