Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


Qui succédera à Quamaricaine??

Publié par statotrot sur 27 Janvier 2013, 12:33pm

Catégories : #Les Groupes 1

 

DIMANCHE 27 JANVIER – HIPPODROME DE PARIS-VINCENNES.

 

PRIX DES USA.

 

GROUPE I.

 

COURSE INTERNATIONALE.

 

1 000 000. ATTELE. 2700 METRES.

 

 

Le JOUR que toute la planète course attend avec impatience! Le Grand Prix des USA. En marge de cet évènement l'équipe du journal Statotrot sort un numéro spécial en deux articles dont voici la seconde partie : L'analyse des partants. 

Je vous souhaite une excellente lecture!

130120053808935815.jpg

 

toque (7)-copie-11 – SOIR DE LUNE - Ecurie de la Sensée - C. Bauguitte.

Moins riche des engagés de cette course de prestige, le protégé de Céline Bauguitte alterne avec une inconstance parfois ponctuée d’éclairs de génie les sorties dans les deux disciplines dans des groupes de niveaux inférieurs. Pour ses débuts au niveau « classique », le fils d’INSTANT GEDE affrontera une opposition de très haute qualité et ses chances qualité de l’opposition pourra conduire  des sceptiques : à lui de les convaincre…

 

toque-copie-2.png2 – SAPPORO - Ecurie Lyonnaise - C. Rignanese.

Qualifiée au bout du suspense après son brillant succès dans le Prix de Belgique, ce premier atout de la redoutable Ecurie Lyonnaise présente une musique qui nous joue l’air du « tout ou rien » :  depuis un an, elle compte la bagatelle de 9 victoires, une deuxième place, une troisième place et deux disqualifications en 13 sorties. Vu sa forme, très difficile de ne pas en faire l’une des toutes premières chances…

 

toque--1--copie-2.png3 – SALDONE DU CHANOY - Ecurie Blue - B. Mendes.

Ménagé l’an passé, le pensionnaire de Bastien Mendès semble sur la montante comme le montre son premier acessit dans le Prix de Belgique. Reste que ses rares confrontations directes avec les ténors d’âge de la discipline nous ont jusqu’ici un peu laissés sur notre faim… Doit encore faire ses preuves parmi l’élite de l’élite.

 

toque4 – TAILLEVENT D’URZY - Ecurie Yoni's - Y. Mendes.

Vainqueur du Prix Ténor de Bauné il y a quelques semaines, l’étalon de Yoni Mendès a toujours su briller au sein de sa génération mais n’a pas pleinement convaincu lors de ses rares confrontations face à ses aînés. Il peut prétendre à un petit accessit, et même s’il risque d’être encore un peu tendre il sera à coup sûr à suivre par la suite…

 

toque--11-.png5 – QUESO MANCHEGO - Ecurie Lagunan - A. Rouhaud.

La dernière référence probante du pensionnaire d’A. Rouhaud date du dernier dimanche de janvier 2012, mais c’était dans l’autre discipline dans le Prix Jacques Andrieux dont il se classait deuxième… Ses performances depuis n’ont convaincu personne et sans lui faire insulte l’écarter ne parait pas extravagant.

 

toque--3-.png6 – REPEAT D’OMBREE - Ecurie Stable Hachet - V. Hachet.

En dehors d’une nouvelle troisième place remarquée dans le Prix de Paris, le fils de SEBRAZAC n’a pu se mettre en évidence au cours de l’année 2012, ne parvenant que rarement à se montrer sous son meilleur jour. A l’évidence plus à l’aise sur des distances plus longues, le pensionnaire de Valentin Hachet ne semble pas pouvoir afficher la moindre prétention ce dimanche.

 

toque--4-.png7 – REVE DES VALLEES - Ecurie d'Image - T. Juranville.

Bien que capable de faire toutes les distances, le protégé de Tony Juranville a semblé à court d’inspiration au cours du second semestre 2012. Arrêté depuis le mois de novembre et l’étape nantaise du GNT dans laquelle il n’avait pu se montrer à son avantage (finissant non-placé), il se paie le luxe de faire ici sa rentrée et surprendrait grandement en se mettant en évidence.

 

toque.png8 – SON ALEZAN - Ecurie Lyonnaise - C. Rignanese.

Deuxième atout de l’armada « Lyonnaise » de Cyril Rignanese, le vainqueur du Prix de Bretagne a confirmé sa polyvalence en s’imposant dernièrement au monté dans le Prix du Calvados. Disqualifié l’an passé dans cette même course alors que le podium voire mieux lui semblait acquis, il pourra cette année encore faire figure de prétendant sérieux à la victoire, du moins s’il sait se montrer sage. Malgré les doutes exprimés par son entraîneur, l’écarter avant coup pour le succès paraît risqué…

 

toque--5-.png9 – TORINO PIERJI - Ecurie Le Jeune & S.J.I - R. Donati.

Rarement gagnant mais souvent placé, le cheval de l’Ecurie Le Jeune & S.J.I. vient de se classer deuxième du Prix Ténor de Baune mais paraît habituellement plus à son affaire sur plus long. Présenté sans prétention et manquant de références face à ses aînés, il risque de payer son manque d’expérience même si son potentiel ne fait aucun doute.

 

toque--6-.png10 – SAXO DE VANDEL - Ecurie Remington - V. Jos.

Sixième de l’épreuve l’an passé, le représentant de l’écurie Remington est le seul concurrent au départ à avoir disputé chacune des « 4 B », avec à la clé deux podiums (2ème du Bourbonnais et 3ème du Bourgogne), une sixième place dans le Belgique et une DAI (dans le Bretagne). Régulier, il ne pourra lui être reproché que la qualité de l’opposition… Difficile toutefois de faire de lui un candidat au succès, mais dans un bon jour une place d’honneur semble à sa portée.

 

toque--7-.png11 – SITUTUNGA - Ecurie des Beautés - V. Dufour.

Quasi-modèle de régularité et visiblement sur la montante, la protégée de Vanessa Dufour semble avoir tout pour prétendre au moins à un bel accessit. A noter que c’est elle qui en remportant le dernier Prix d’Eté avait mis fin à l’invincibilité de celle qui sera ce dimanche la tenante du titre…

 

toque--8-.png12 – MAIN WISE AS - Ecurie Dx - D. Comte.

Premier atout de David Comte, ce cheval italien s’était classé quatrième de cette course l’an passé, mais s’il a ensuite aligné les bonnes performances (notamment à l’étranger) le second semestre 2012 a été plus difficile pour lui. Nettement devance dans le « Bourgogne » alors qu’il était mené de façon particulièrement offensive, il semble ne pouvoir que difficilement envisager d’améliorer son classement cette année même si un accessit reste tout à fait envisageable.

 

toque--9-.png13 – SEVERINO - Ecurie Bariton - M. Barita.

Souvent malchanceux, le premier pensionnaire de l’écurie Bariton semble avoir retrouvé le bon rythme dernièrement avec tout d’abord une belle troisième place dans le Prix de Bretagne puis surtout un succès plein d’assurance dans le « Bourgogne », même s’il était pour l’occasion déferré des quatre. Si c’est surtout dans le prochain Prix de France qu’il sera à suivre de très près, il peut déjà figurer en très bonne place dans cette épreuve dont il s’était classé 5ème l’année passée. A l’issue d’un bon parcours, son finish pourrait faire des étincelles : à surveiller…

 

toque14 – QUAMARICAINE - Ecurie Lyonnaise - C. Rignanese.

Tenante du titre et troisième chance de Cyril Rignanese dans cette épreuve, QUAMARICAINE la bien nommée a ensuite enfilé les succès comme des perles jusqu’à sa deuxième place dans le Prix d’Eté, suite auquel son entourage a visiblement choisi de remettre ce joyau dans son écrin dans l’optique de ce meeting hivernal et de la défense de son titre. « Seulement » septième du Prix de Bourgogne pour sa rentrée, on peut se demander où elle en est mais le talent de metteur au point de son entraîneur ne peut inciter qu’à la surveiller de près.

 

toque (10)15 – SAGE DE BRESLES - Ecurie Leveille - V. Leveille.

N’ayant plus ses preuves à faire au niveau européen avec ses nombreux succès glanés l’an passé, il reste encore au protégé de Vincent Léveillé à devenir prophète en son pays : étonnement, il n’a en effet jamais réussi à s’imposer à l’attelé à Vincennes, pas plus qu’il ne compte à son riche palmarès le moindre groupe I remporté en France… Il risque néanmoins d’avoir du mal à combler cette lacune dès ce dimanche, et la distance devrait moins le servir que celle du Prix de France. Accessit tout à fait possible.

 

toque--10-.png16 – GHIACCIO DEL NORD - Italie - P. Gabellini.

Disqualifié l’an passé alors qu’il pouvait encore ambitionner le podium, ce concurrent transalpin a beau être polyvalent en distances il semble toutefois meilleur sur plus court. Pour sa quatrième et dernière participation à cette course (il en avait fini 3ème en 2010 et 5ème en 2011), le récent deuxième du Prix de Bourgogne tentera de venir brouiller les cartes.

 

toque (9)17 – QUEL AMOUR DUDEL - Ecurie Bariton - M. Barita.

Battu à la photo finish l’an passé, le second atout de l’écurie Bariton n’a plus honoré l’hippodrome du plateau de Gravelle de sa présence depuis le Prix de France, parcourant entre temps la France mais aussi l’Europe avec succès. Bien que disqualifié lors de sa dernière sortie, il sera à coup sûr fin prêt pour tenter de prendre sa revanche, même si la jeune génération ne s’en laissera à coup sûr pas conter.

 

toque (8)18 – QUITUS DU MEXIQUE - Ecurie Dx - D. Comte.

Cheval de légende du jeu, vainqueur de l’épreuve il y a deux ans, troisième l’an passé, double vainqueur du Prix de France, élu cheval de l’année 2012… Que dire du second partant présenté par D.X. Comte sans que cela se noie dans l’irrésistible torrent de son palmarès pléthorique ? Difficile de l’écarter totalement avant coup, même si (l’âge n’aidant sans doute pas) il semble avant coup plus apte à postuler à un accessit qu’à un nouveau sacre.

 

 

ANALYSE

 

Cette année encore, les clés de la course semblent se trouver entre les mains de l’Ecurie Lyonnaise : en grande forme et sur la montante, SAPPORO (2) semble tout à fait capable de mettre tout le monde d’accord si elle reste sage ; malchanceux l’an passé, SON ALEZAN (8) aura de son côté soif de revanche et semble avoir les moyens de telles ambitions, même si l’on peut avant coup s’interroger sur sa capacité à rester sage d’un bout à l’autre du parcours en étant déferré des quatre comme ce devrait être le cas ce dimanche, ce devrait donc être quasiment « tout ou rien » pour lui ; quant à QUAMARICAINE (14), elle aura à cœur de confirmer son sacre de l’an passé, malgré un état de forme qui laisse dubitatif et surtout le poids des ans qui pourrait être un facteur pesant, pour elle comme d’ailleurs pour l’ensemble de ses contemporains de la génération des « Q ».

Il serait toutefois une erreur de croire que la course est jouée d’avance : plus souvent malchanceux qu’à son tour, SEVERINO (13) aura certes la lourde tâche de vaincre le signe indien, mais il a sa place à l’arrivée s’il bénéficie d’un bon parcours ; la délicate SITUTUNGA (11) tentera elle aussi de confirmer tout le bien que l’on peut penser d’elle, même si elle n’est pas de tous les jours ; après avoir brillé hors de nos frontières, QUEL AMOUR DUDEL (17) et SAGE DE BRESLES (15) tenteront de cueillir un sacre qui ne déparerait pas dans leurs palmarès respectifs, même si le premier cité a plus de références et peut paraître plus fiable sur le parcours qui nous intéresse. L’immortel QUITUS DU MEXIQUE (18) aura de son côté à cœur d’aborder ce qui est vraisemblablement la dernière ligne droite de sa carrière de la plus belle des manières, mais lui aussi devra faire avec le temps qui passe et sa tâche ne s’annonce pas des plus aisées.
SAXO DE VANDEL (10) et GHIACCIO DEL NORD (16) seront quant à eux prêts à profiter de la moindre défaillance, mais il leur faudrait à coup sûr à l’un comme à l’autre un parcours en or et des circonstances de course des plus favorables pour espérer s’illustrer, tandis que la jeune garde représentée par TAILLEVENT D’URZY (4) et TORINO PIERJI (9) sera vraisemblablement surtout à suivre pour l’avenir, les « 6 ans » étant souvent encore un peu justes en début d’année face à leurs aînés bien plus aguerris à ce type de joutes intergénérationnelles.

 

PRONOSTIC : 2 – 8 – 13 – 11 – 17 –14 – 15 – 18

 

G.M

Ecurie De Geai

Commenter cet article