Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


Compte-rendu réunion de Vincennes le 21 juin 2014

Publié par statotrot sur 28 Juin 2014, 18:43pm

Catégories : #Résultats

 

Retour sur la grande journée du 21 juin

Hippodrome de Vincennes

  

Prix d’Essai

BRISTOL CREAM NOUVEAU LEADER

Après la victoire de Big George dans le Saint Leger des Trotteurs en mai, les 3 ans nous donnaient rendez-vous pour un groupe 1 disputé. Avec 17 partants au départ, les possibilités étaient nombreuses. Et la palme revient à Bristol Cream, pensionnaire de l’écurie des Beautés associé à D. Théo pour l’occasion. Rapidement en tête puis relayé par Belle la Vie, nouvelle pensionnaire de l’écurie d’Orion et Beauté de Mika, Bristol Cream reprenait l’avantage à ses rivales et poussait même à la faute Benora Turgot qui revenait de loin tenter de contester sa supériorité.             

                Les places d’honneur étaient très disputées et ce sont deux bons finisseurs qui sont venus crucifier les animatrices de la première heure.  Babyfoot, défendant les couleurs de l’écurie Jaminska prenait la seconde place en tenant en respect jusqu’au poteau Big George. Pour son retour sous la selle, Beauté de Mika conservait la 4e place devant Belle la Vie.

                Après un brillant début de carrière à l’attelage, Bristol Cream nous montre donc qu’il est également capable de belles choses avec une selle sur le dos, et même si on avait déjà une petite idée sur l’étendue de ses moyens sous la selle après sa disqualification cet hiver dans le prix Jean Gauvreau alors qu’il était en tête, le plus dur était peut-être simplement de rester au trot !

                Notons également le bel hommage rendu par Big George et Belle la Vie à ‘feue’  Ecurie Rnar42, même si la victoire n’était pas au rendez-vous, les places sont tout de même belles à prendre pour leurs heureux nouveaux propriétaires.

 

Prix du President de la Republique

ATHENA ELUE !

Le prix du président de la république, épreuve phare de l’année des 4 ans sous la selle a donné lieu à une surprise. Venue tardivement au sein de l’élite, Athéna, fille de Legs du Clors et pensionnaire de l’écurie Luciano qui participait à son premier groupe 1 nous a montré toute l’étendue de ses talents.  Patiemment montée par M. Illusion, Athéna terminait son parcours en trombe pour venir coiffer la malheureuse Absolut Vodka RL qui survolait les débats depuis le début de la course avant de se montrer fautive face à sa principale rivale.

                A la seconde place, on trouve Akim du Cap Vert. Toujours en embuscade derrière Absolut Vodka RL, le pensionnaire de l’écurie Kingmaker nous montre, après sa victoire dans le Camille de Wazières cet hiver, qu’il possède d’indéniables moyens avec une selle sur le dos. Azeno d’Anjou, lui aussi rapidement à la pointe du combat obtient la troisième place après avoir cédé pas mal de terrain en fin de parcours face au bon retour de Amorita Jet et Amour Eternel, deux pensionnaires de l’écurie Yoni qui complètent l’arrivée.

                C’est donc à la côte de 12.5/1 qu’Athéna signe la 6e victoire de sa carrière. Jamais bousculée, elle venait de s’emparer d’une correcte 4e place dans le prix Lavater, dernier préparatoire à la grande course. Nous attendons maintenant avec impatience la confirmation de ce succès de haut niveau.

 

Prix René Ballière

UKRIANE GIRL ENCHAINE

Spécialiste des parcours de vitesse et hyper régulière depuis le début du printemps, Ukraine Girl épinglait un nouveau groupe 1 à son palmarès. Après s’être montrée intraitable dans l’Elitloppet, la pensionnaire de l’écurie Turtle Rain venait coiffer sur le poteau Un Soir d’Avril qui avait supporté le poids de la course en compagnie deMain Wise As avant que celui-ci ne se mette au galop à 900 mètres du but. Pour compléter le podium, Sapporo, toujours en 3 ou 4e position conservait sa place en résistant sans trop de difficulté au bon retour de Una Fortuna.

                Dans le rang des déceptions, notons la disqualification de Situtunga aux abords du poteau alors qu’elle tentait d’attaquer Ukraine Girl, souvent et jamais vue à son avantage cette année, la pensionnaire de l’écurie des Beautés fait toutefois bonne impression et il faudra avoir un œil sur elle la prochaine fois…

 

 

Prix Albert Viel

LE JOUR DE GLOIRE DE BAHAMAS

Dernier groupe 1 du jour, le prix Albert Viel nous offrait un plateau d’avenir très intéressant. Invaincu en 5 sorties, Burberry Star faisait figure d’épouvantail dans ce lot… Malheureusement pour l’écurie Lyonnaise, l’épouvantail s’est rapidement écroulé puisque Burberry Star se montrait indélicat au moment de la volte et se voyait immédiatement sanctionné par les commissaires.

                Profitant de l’occasion, Blason Atout s’installait en tête et il n’allait pas quitter cette position jusqu’à sa disqualification à 600 mètres du but… Ce qui laissait le champ libre à Bahamas qui patientait dans le peloton de tête. Bahamas, fils de Goetmals Wood cueillait ici son premier groupe 1. Pour la seconde position, la lutte était intense entre les deux pensionnaires de l’écurie Yoni’s, Baby Dream et Boulevard Inconnu. Le premier nommé parvenait à contenir son compagnon d’écurie d’un minimum. Inutile de préciser que ce podium familial avait fière allure !

                Pour la 4e place, la lutte était également belle entre Big Up et Bastion de Brenne, et c’est du strict minimum que le pensionnaire de l’écurie Triumph qui prenait un minime avantage sur son adversaire.

                Pour en revenir au lauréat, Bahamas, après plusieurs places intéressantes au niveau groupe 2, et notamment sa récente deuxième place du prix Paul Karle en avril, il n’a pas tremblé et à bien su profiter de l’occasion qui lui était donnée. Il faut également se souvenir que dans le Critérium des Jeunes, il n’était pas loin deBurberry Star au moment de sa faute. En espérant vivement les voir tous deux au trot pour leur prochaine tentative… La lutte pourrait être belle. Enfin pour conclure notons la bonne impression laissée par Blason Atout qui était encore totalement inconnu face à l’élite.

Ecurie Dabé

               

Commenter cet article