Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


Prix de Cornulier

Publié par statotrot sur 23 Janvier 2016, 17:08pm

Dimanche 24 février à Vincennes.

PRIX DE CORNULIER

 

UKRAINE GIRL ET LES « LYONNAISE »

 

Premier temps fort de l’année, le Prix de Cornulier a de nouveau fait le plein de partants et sacrera le meilleur cheval d’âge au trot monté. La tenante du titre Ukraine Girl sera de la partie et devra faire face à une énorme concurrence entre l’armada de l’écurie Lyonnaise (5 partants), les « vieux » routiers bien connus au plus haut niveau depuis des années (Un Fan Pellois, Tenerife, Tintin de Roche,…), un suédois au nom des plus symboliques (Vincennes) et qui rêve de faire craquer les Français ou des jeunes aux dents longues (Azeno d’Aunou, Absolut Vodka RL). Il faudra attendre demain 17h avant de connaître le nouveau champion du monde du trot monté.

 

Les partants

1-Unterwald Dusssac (4m 0m 7m 4m) : Entraîné et monté par Seb Aston, il a été l’une des grandes figures de sa génération au trot monté en ayant remporté un bon nombre de courses de groupe. Même si, contrairement à la plupart de ses adversaires du jour, il lui manque encore une victoire au niveau groupe 1, il a largement les moyens de s’immiscer dans les sept premiers.

2-Beau Mec (8m 9m 5a 5a) : Ce concurrent suédois est plus connu sur le circuit de l’UET que dans les épreuves de trot monté. N’ayant pas encore accompli de performance significative dans la discipline, on peut prendre le risque de l’écarter.

3-Uri Mix (Dm 9a 5a 6a) : Troisième de l’épreuve l’an passé, ce fils de Buvetier d’Aunou a été ménagé durant la saison 2015 probablement dans le but de l’amener au top ce dimanche. Confié à un jeune jockey pétri de talent en la personne de Dimitri Guériel, il s’annonce très dangereux.

4-United du Bourg (2m 5a Dm 3a) : Premier atout de Cyril Rignanese, il a monté progressivement les échelons avant de connaître sa première victoire dans un groupe 1 l’an passé (Prix de l’Ile de France). Sa récente deuxième place dans le Prix Jules Lemonnier témoigne de sa bonne condition et fait de lui une base solide pour le trio.

5-Volcan d’Urzy (2a 3a 1m 0m) : Deuxième représentant de l’écurie Lyonnaise, il fait d’une certaine régularité dans les deux spécialités. Il sera par ailleurs monté par l’un des top jockey (Tony Juranville). Seul hic : il n’a jamais été chanceux dans les groupes 1 monté (2 disqualifications et 1 deuxième place).

6-Vie de Star (4m 3m 4a 0m) : Bien connu des turfistes, la jument de l’écurie Remington n’a plus été vue à son avantage depuis 2014. Il sera plutôt vu pour un petit accessit.

7-Théatral (Da 4a 0m 0a) : Premier cheval à réaliser le doublé Saint-Léger/Prix d’Essai, le fils de Lilium Madrik a connu des fortunes diverses dans sa carrière. Son nouvel entourage a essayé de lui redonner du moral en vue d’un dernier baroud d’honneur ce dimanche mais la mission semble assez compliquée.

8-Azeno d’Aunou (Dm 6m Da 6a) : Alors qu’il a été pendant très longtemps le leader de sa génération suite à ses victoires dans les Critérium de 3 et 4 ans, il marque un peu le pas ces derniers. Il est également très difficile pour un cheval de briller face aux « vieux » au début de leur année de 6 ans. On prend le risque de faire l’impasse.

9-Uaukir (Dm Dm Da 2m) : Après un bon meeting estival et automnal et suite à sa deuxième place dans le Prix Paul Buquet en début de meeting, on aurait pu penser que le pensionnaire de Steliano Ouf pouvait jouer les troubles fêtes dans cette épreuve. Mais ses trois dernières disqualifications nous font émettre quelques doutes. C’est l’un des gros points d’interrogation de la course …

10-Théoden de Bazoche (5a Da 1m 1m) : Passé par les requalifications en 2015, le troisième atout de Cyril Rignanese a vite rattrapé le temps perdu en remportant notamment deux épreuves préparatoires (Prix Reynolds, Prix Paul Buquet). Ayant ensuite couru prudemment à l’attelé dans le but de l’amener à 100% pour dimanche, les turfistes peuvent en faire une base solide pour leurs jeux.

11-Uno La Chesnaie (1a 0m Dm 7a) : Autre pensionnaire de l’écurie Lyonnaise, le fils de Prince d’Espace semble plus plaisant à l’attelé. N’ayant plus gagné une épreuve sous la selle depuis 2012, nous sommes tentés de faire l’impasse !

12-Un Fan Pellois (2m 4a 6a 0a) : Spécialiste des épreuves d’endurance dans l’autre spécialité, le représentant de Mère Barita possède également de solides références au trot monté. D’Après son entraîneur, « il vient de tracer un excellent parcours dans le prix du Calvados. Pas heureux l'an dernier, on espère qu'il fera mieux cette année car il en a les moyens. S'il reste au trot attention à lui pour un top 5. ». C’est un vainqueur en puissance !

13-Uncaring (7m 7m 0a 0a) : Vainqueur du Prix de Normandie, le fils de Nice Love a confirmé par la suite et s’est distingué l’an passé en remportant deux groupes 2. Il ne faut pas tenir de ses dernières performances ses trois derniers mois car il a été ménagé en vue de cette épreuve. Candidat à la victoire.

14-Absolut Vodka RL (2a 1m 8a 2a) : S’il est vrai qu’il est difficile pour un 6 ans de briller d’emblée face aux chevaux d’âge, on se méfiera tout de même du représentant de Vanessa Dufour qui reste sur deux succès dans la spécialité face à ses contemporains. Il peut participer à l’arrivée.

15-Tenerife (5a 1a 0a 4m) : Deuxième de cette épreuve, il a la particularité d’effectuer une rentrée après six mois de repos (ou de canters ?). S’il court bien sur sa fraîcheur, il fera assurément parti des concurrents figurant en haut du classement.

16-Torino Pierji (5m 0a 9m 0m) : Il semble sur le déclin et n’a jamais remporté de course au trot monté. Malgré la présence de Pierre Verrier, la tâche s’annonce beaucoup trop difficile.

17-Vincennes (1m 2m Da 7a) : Ce concurrent suédois reste sur deux performances dignes d’intérêt pour ses deux premières tentatives dans la spécialité. Il pourrait être le premier cheval étranger à figurer à l’arrivée d’un Cornulier. Puis avec un tel nom …

18-Uzbeck du Bocage (8a 2a 1a 3a) : Cinquième et dernier atout de Cyril Rignanese. Certes, il n’a pas couru au monté depuis sa disqualifications dans le Prix Guillaume de Bellaigue … mais il a rarement déçu dans la spécialité. Par ailleurs, Uzbeck a rarement été couru de manière très offensive et sera également mené par son entraîneur. Il constitue un favori logique.

19-Ukraine Girl (3m 3a 2a Da) : C’est la tenante du titre. Après avoir sillonné l’Europe, la fille de Look de Star a prouvé sa forme dans la spécialité suite à sa troisième place dans le Prix Reynolds. Sera-t-elle la première de l’histoire à conserver le titre ? Réponse ce dimanche vers 17h01 …

20-Tintin de Roche (6a 9a 6a Dm) : C’est l’un des chevaux le plus célèbre du jeu. Même s’il n’a pas été vu à son avantage ses derniers temps, il possède suffisamment de classe pour en faire souffrir quelques uns.

 

Il ne nous reste plus qu'à souhaiter bonne chance à tous les participants.

 

Confucius.

Commenter cet article