Le blog de statotrot

Journal du jeu Hippondingo


CAEN - BILAN DE LA REUNION DE GALA

Publié par statotrot sur 14 Mai 2015, 17:26pm

Catégories : #Groupes

CAEN, le 13 mai 2015

BILAN DE REUNION DE GALA 

 

          Comme chaque année, l’hippodrome de Caen nous ouvrait ses portes pour nous proposer une réunion de très haut niveau. Outre le Saint Leger des Trotteurs, premier groupe 1 pour les 3 ans sous la selle, la société des courses Caennaise nous offrait une série de courses très intéressantes avec Prix des Ducs de Normandie et Henri Ballière (deux groupes 2), les Prix Georges Dreux et du Calvados (Européennes), mais aussi des prix de série ayant réuni des lots de haute volée.

 

 

Saint Leger des Trotteurs

COUNTDOWN MAKER PREMIER CHEF DE FILE

 

       Déjà très en vue à l’attelage ou on l’a vu s’imposer à l’occasion du Prix Maurice de Gheest cet hiver à Vincennes, c’est une nouvelle facette de son talent que nous a montré Countdown Maker. Présenté pour la première fois sous la selle, le pensionnaire de l’écurie Lyonnaise décroche son premier groupe 1, quelque peu aidé par la faute commise par Cazzo de Laudebar en toute fin de parcours alors qu’il venait prendre le meilleur sur son rival. Auréolé de ce succès, Countdown Maker décroche sa place au haras, il sera l’un des tout premiers fils de Prodigious proposé aux éleveurs (mais seulement à partir de 2017 avec la nouvelle réglementation !). A la seconde place on retrouve Capitalist Witness qui découvrait également la discipline. Constamment dans le groupe de tête, le protégé de l’écurie Leveille à bien soutenu son effort jusqu’au bout, sans toutefois pouvoir réellement contester la supériorité du lauréat. Pour la troisième place, on retiendra la très bonne fin de course de Chic Style venu coiffer Come on Baby (4e) et Crazy Wind (6e) sur le poteau. Un peu en retrait on soulignera également le parcours propre de Caline de Mika, elle aussi bonne finisseuse qui accroche une méritoire 5e place.

La bonne note reviendra évidemment à Cazzo de Laudebar passé tout près du sacre, mais il sera à reprendre en confiance. Dans le rang des déceptions, on attendait certainement mieux de Cow Boy, le lauréat du critérium des jeunes s’est montré fautif peu avant la mi-parcours alors qu’il trottait non loin des premiers. A suivre !

 

 

Prix des Ducs de Normandie

TOUVA DE CUVES DUCHESSE DE NORMANDIE

       Quelques minutes avant le Saint Leger, le Prix des Ducs de Normandie nous proposait également un lot très intéressant, cette course internationale disputée sur 2.450 mètres a vu s’imposer Touva de Cuves, elle aussi pensionnaire de l’écurie Lyonnaise qui réalise donc un joli doublé. Pas spécialement emballante depuis l’hiver dernier, la fille de Memphis du Rib profite de cet engagement pour renouer avec un succès qui le fuyait depuis plus d’un an (Prix du Bois de Vincennes en mars 2014). Rapidement installée en tête aux côtés de sa compagne d’écurie United du Bourg et de Volendam, Touva de Cuves n’a plus quitté cette place jusqu’au poteau ou elle gagne sans être réellement inquiétée. Volendam s’empare d’une bonne seconde place en ajustant sur le poteau United du Bourg qui doit se contenter de la troisième. Pour la 4e place, on notera l’excellent parcours tracé par Victory Darby qui contient assez facilement Maja Mirchi.

 

 

Prix Henri Ballière

BLEU KLEIN RENTRE VICTORIEUSEMENT

          Dans le Prix Henri Ballière, Bleu Klein, que l’on avait déjà vu très à l’aise sous la selle lors de sa 3e place prise à l’occasion du Prix des Elites nous offre une rentrée de toute beauté en s’imposant d’emblée. Il résiste au retour de l’attentiste Big George qui s’est laissé tirer tout au long du parcours par le futur lauréat et les animateurs Blue Star et Baby Dream (tous deux disparus sur faute en cours de route malheureusement). Non loin d’eux, Blue Night accrochait une très honnête 3e place en contrôlant le retour de Belize de Frugy. Plus heureux que l’an dernier où il s’était montré fautif dans le Saint Leger alors qu’il semblait en grande condition, Bleu Klein nous montre qu’à l’avenir il faudra compter sur lui dans les deux disciplines.

 

Prix Georges Dreux

VINCI DES LIARDS… ENCORE

          Dans le Prix Georges Dreux, une course Européenne d’un bon niveau, nous avons pu assister à une nouvelle victoire de Vinci des Liards, le pensionnaire de l’écurie Triumph déjà 4 fois lauréat depuis décembre dernier s’impose sans grandes émotions. Rapidement flanqué dans le dos de Verde Rubio, il s’est contenté d’une grosse accélération pour venir facilement à bout du Kingmaker de service qui conserve de son côté une nette deuxième place. Dans le lointain, Volcan Panca prend la 3e place devant Univers de Caponet et Voce Reale.

 

Prix des Touques

CABALE DE BRENNE, UNE PETITE PEPITE

Certes ce n’est pas une course de groupe, mais le Prix de la Touques avait de quoi retenir notre attention. Si la quantité faisait défaut, il n’en était rien pour la qualité ! Rapidement installée en tête, Cabale de Brenne s’impose pour la 4e fois de sa carrière (en 5 courses), elle le fait de peu mais surement en contenant la bonne fin de parcours de Cacao Island, autre pouliche digne d’intérêt qui avait déjà battue la lauréate du jour. Ces deux concurrentes de niveau 9 ne devraient pas en rester là. Nous sommes allés à la rencontre de Pierre Verrier son mentor :

 

 

Statotrot : Irréprochable depuis ses débuts, votre jument montre une nouvelle fois qu’elle possède beaucoup de classe, j’imagine que c’est encore une grosse satisfaction de s’imposer lors de cette grande réunion ?

Pierre Verrier : C’est évidemment une grosse satisfaction que cette victoire attendue lors de cette réunion de prestige. J’ai hésité à la courir dans le Saint Leger des Trotteurs, mais pour participer à la fête, cet engagement idéal aux gains sur ses préférences m’a sauté aux yeux ! Je tiens à remercier son top driver G. Vergaerde qui a joué un bien vilain tour à ses adversaires, sans puiser dans les ressources du cheval et s’imposer facilement.

 

S : Elle semble à l’aise sur toutes les distances et a gagné dans les deux disciplines, quel pourrait être son point faible ?

P.V. : CABALE DE BRENNE est vraiment très véloce au départ, possède une bonne vitesse et une excellente tenue, ce qui compense avec son petit manque de punch pour finir. Mais quand vous avez le futur sulky d’or 2015 aux manettes, cela compense le reste.

 

S : A long terme, quels sont vos objectifs avec cette fille d’Himo Josselyn ?

P.V. : Je n’ai pas encore regardé son programme, je l’ai testé contre l’immense COLD CASE et cela s’est soldé par une troisième place, battue de peu au poteau par CACAO ISLAND qu’elle domine aujourd’hui. On va attendre la réévaluation de jeudi soir pour pouvoir la situer dans la génération des C et ensuite, on fera certainement le meeting d’été avec elle.
 

S : Vous présentiez également Ballerine Griff dans le Prix Henri Ballière, elle s’est montrée fautive à mi-parcours, que s’est-il passé ?

P.V. : BALLERINE GRIFF a attrapé un petit virus il y a deux semaines, elle ne m’emballait pas aux heats d’échauffement. Partie sur la mauvaise jambe, je l’ai laissée glisser en queue de peloton pour la décontracter, mais au moment de passer à l’attaque, elle a répondu par une faute. Je suis un peu déçue car elle avait déjà battu BELLE LA VIE et aurait pu prétendre à la 5e place sans sa faute.

 

S : Quand peut-on espérer la revoir en piste ?

P.V. : On a un super engagement avec elle le 30 mai à Vincennes dans le prix Caecilia. D’ici là, on va la reposer et on fera appel au diable Belge ’Gégé’ Vergaerde pour la mener à la victoire. D’ailleurs n’hésitez pas à lui confier vos chevaux car la lutte avec 2. Jorge s’annonce palpitante.

 

_______________________________

 

L’HOMME DU JOUR

Nous sommes également allés à la rencontre de Cyril Rignanese (Ecurie Lyonnaise), l’homme du jour !

 

Statotrot : Comment analysez-vous la performance de Countdown Maker aujourd’hui ?

Cyril Rignanese : il méritait de gagner une telle course, il débutait dans la spécialité, mais il montrait de bonnes choses à l’entrainement. Au final on est un peu heureux avec la faute de Cazzo, ce sont les courses.

 

S : Le monté serait-il sa discipline de prédilection ?

C.R. : Pas spécialement, j’ai encore pas mal de réglages à faire car je l’estime meilleur que ça… Il n’a pas de changement de vitesse, c’est un peu le problème. Heureusement qu’il reste sérieux en course.

 

S : Quels sont ses prochains objectifs ?

C.R. : J’avoue ne pas avoir regardé ses futurs engagements, on va surement le revoir lutter pour des bonnes places dans les groupes 2.

 

S : Concernant Touva de Cuves, l’engagement était-il visé ?

C.R. : Du tout, elle m’a une nouvelle fois énervé après sa pauvre 4e place à Argentan ou elle courait toute seule sur une telle distance. On l’a entraînée plus léger et on l’a mise dans le camion avec United du Bourg, je n’avais même pas vu qu’elle courait sur du sable… Et au final elle gagne facile…

 

S : Peut-on encore espérer la voir affronter les meilleurs l’hiver prochain ?

C.R. : Elle a la qualité pour, mais elle ira plus sur les USA cette fois-ci.

 

 


Ecurie Dabé

 

 

Commenter cet article